Le transfert du don

Je suis désolée de ne pas avoir donné de nouvelles plus tôt. J’ai été vraiment débordée et pas très enthousiaste à propos de me reproduire sans me reproduire moi même…

Les espagnols étant encore plus mal organisés que moi (ce qui est un exploit), les dernières semaines ont été une bousculade géante et je suis enfin là.

Nous sommes actuellement dans la salle d’attente de la clinique espagnole. J’attends mon transfert. Je vois mes verres d’eau consciencieusement…

Tout va bien aller.

Publicités