Quasimodo 

Mon petit-moche a quand même tenu le coup et a été congelé !!! 

On est super contents, ça nous laisse encore plus d’espoir pour la FIV 3 de la win ! 

Merci infiniment pour votre soutien, vos croisages et vos notes d’espoir. 

Publicités

Le transfert ! Le transfert !

Ce matin, c’était le jour de l’appel du labo…
Pour rappel, lundi, on m’a ponctionné 4 ovocytes qui ont donné 4 embryons à J3. On devait pousser au stade blastocyste pour mettre toutes les chances de notre côté.
Donc… ce matin, c’était l’appel du labo.

On a un embryon de bonne qualité, (qui se délecte présentement au fond de ma muqueuse confortable) et un petit-moche… ils le poussent encore un peu et si il reprend du poil de la bête, hop, au congèl’
Je savais qu’on aurait environ 50% de perte mais là ça fait un peu beaucoup… je croise encore un peu pour mon embryon moche (j’ai l’impression d’être dans un chenil et de vouloir adopter le chiot le plus vilain…)

Sinon, j’ai recroisé la nenette qui avait fourni les 32 ovocytes. Elle a eu 17 embryons, tous poussés au stade blasto et seulement deux warriors, les autres n’ont pas tenu le choc. Elle était dépitée la pauvre. On s’est souhaité mutuellement bonne chance et on est reparties chacune de notre côté…

Du coup, je me dis que les blasto nous donnent une vraie chance. Si ça se trouve, ils m’auraient transféré un des 4 et ça n’aurait pas été le bon, le warrior, le gagnant… Pareil pour elle, 17 embryons et seulement 2 qui tiennent le coup, ça fait réfléchir…

Bon, voilà les petites nouvelles de mon intérieur et de mon embryon qui ne forment plus qu’un.
Rendez-vous le 12 mars pour la PDS, soit 19 jours après la ponction… Je ne sais pas si je vais tenir jusque-là. À mon avis, au 15ème jour, je vais commencer à bouillir.

Des nouvelles de nos embryons 

En direct du labo, en live et en exclusivité, des nouvelles des embryons mesdames et messieurs !

Pour rappel, lundi, le médecin a prélevé 4 ovocytes qui ont donné *roulement de tambour* 4 EMBRYONS !!! 

Réussite de 100% à ce jour ! 

Mon Gyneco veut pousser jusqu’au stade blastocyste et je sais qu’on va en perdre environ 2 d’ici là mais pour l’instant, on est super contents !!! 

Une étape après l’autre, celle ci a été remportée avec brio ! 

Merci merci merci pour votre soutien et vos croisages intensifs, ne décroisez surtout pas ! Samedi, appel pour le transfert qui se fera soit samedi soit dimanche…. Si tout va bien ! 

Bisous. 

Le repos de la guerrière

Il est vrai qu’entre le 1er contrôle et aujourd’hui, je suis restée coite.
Il se trouve que j’ai eu une mega grippe. Une très méchante qui nous cloue une semaine entière au lit avec la fièvre, les tremblements et le cheveu morne.
Je me suis trainée avec grande difficulté d’un contrôle à l’autre en priant pour que ma fièvre et mon état n’altère pas la qualité de mes ovocytes. Déjà qu’ils ne sont pas nombreux, si en plus ils tournent de l’œil parce qu’on n’a pas respecté la chaine du froid, on est fichu !
Tant bien que mal, je suis arrivée au jour de la ponction. Hier. Grande première pour moi car ponction faite sous AG ! J’étais un peu stressée, d’autant que, comme je vous le rappelle, je sortais de la grippe du siècle et je n’étais pas du tout en forme. Ça s’est vérifié d’ailleurs. L’anesthésie m’a assommée.
Resultats : ils ont ponctionné 4 ovocytes bien matures.
La fille a côté de moi a failli être hospitalisée car ils en ont prélevé 32 ! TRENTE DEUX !!! la pauvre, j’ai compatis ! et je l’ai envié aussi parce que bon… c’est pas avec mes 4 pauvres ovocytes que je peux multiplier mes chances. Je sais qu’il en suffit d’UN SEUL mais, plus on est de fous, plus on a de chances de ne pas y retourner…
Depuis, je dors et j’ai mal au ventre. Mais beaucoup mal. Je me souviens pas d’avoir eu aussi mal les fois précédentes. J’avais bossé le lendemain sans problème. Là, la seule idée de devoir retourner au boulot m’angoisse…. Heureusement que je suis en vacances. Je me serais surement fait violence et j’aurais assuré mais là, je galère à marcher, m’assoir, me lever…. Tout est galère. Je me dis que sous AG, ils ont dû y aller comme des gros bourrins. Ma bouillote et mon canap’ sont mes deux meilleurs amis.
Demain, à 9h, je dois appeler le labo pour prendre des nouvelles.
Ça veut pas dire qu’on est sorti d’affaire puisque on doit les pousser jusqu’au stade blastocyste.
Pour l’instant, je croise les doigts pour demain, une étape après l’autre….

1er contrôle J8

catastrophe ! 

Mon amh pourrie me joue des tours : seulement 5 follicules (3 à gche et 2 à dte) !!! 

Ils sont bien jolis et couronnés d’une belle muqueuse en triple feuillet mais ça me laisse pas beaucoup de chance… Je sais qu’il suffit d’un mais j’avoue que je suis sortie un brin désespérée de ce contrôle. 

Sinon, pour vous faire partager mon expérience, c’était mon 1er contrôle dans le privé. 

A l’hôpital, on se pointe à 5h30 et on est au boulot à 9h en essayant d’avoir la tête de la meuf qui vient de se lever, fraîche comme la rosée du matin… 

Dans le privé, c’est vraiment tres tres différent: Déjà  la pds et les échos ne sont pas aux mêmes endroits. Donc pds ce matin puis reprend la voiture pour te rendre à ton Rdv pour l’écho. Oui, un vrai Rdv avec retard du Docteur et PB dans la salle d’attente. J’ai vraiment pas aimé cette expérience. Du coup , Il est impossible de travailler durant cette période. Je ne peux décemment pas quitter le cabinet à 9h et ne pas savoir quand je reviendrais. La secrétaire me dit qu’on peut me faire un arrêt de travail mais comment dire… Moi si je travaille pas, je travaille pas, ya pas d’arrêt de travail qui tienne. Tout ça pour une pauvre écho dont on ne sait même pas quand elle doit avoir lieu ! Comment justifier mes absences au boulot ? Comment gérer mes Rdv ? Un peu d’intimité c’est possible ?  

Pour cette fois, j’ai pris des « vacances » mais je ne peux décemment pas prendre des vacances à chaque FIV !  Je pense donc repasser dans le public pour ma dernière FIV si celle la ne marche pas -remarquez mon enthousiasme débordant-

Recontrole jeudi, à j11. Voyons comment mes follicules s’en sortent…  

Des nouvelles du front de l’utérus

Et voilà, la FIV 3 a commencé sur les chapeaux de roues, je n’ai ni eu le temps de répondre aux Liebster Awards, ni le temps de vous raconter mes péripéties.

Ces dernières semaines ont été éreintantes ! Le premier bilan comptable du cabinet, les discussions et décisions qui en découlent, les entretiens individuels de mes salariés, le tout en bossant comme une dingue. On ajoute à cela les travaux dans notre nouvel appart qui battent leur plein (incluant les choix de matières, de couleurs, les allers-retours chez Leroy et ses amis), les cartons du déménagement à faire, une envolée de cartes de voeux à envoyer, le mur de la salle de bain à rénover avant l’état des lieux, mon DU de parodontologie et les cas à préparer pour les examens…. Stooooooop !

Je suis enfin en vacances ! J’avais posé mes congés en fonction de la FIV et finalement, c’est la FIV qui s’est adaptée aux vacances puisque j’ai arrêté la pilule en calculant la période qui m’arrangeait grâce à vos conseils.

Je me pose enfin et je prends le temps…

Le temps d’abord de vous raconter un truc rigolo. 
En règle générale, en terme de FIV, je fais ce qu’on me dit sans trop me poser de questions, je pique aux endroits où il faut piquer, je gobe ce qu’il faut gober et je ne vais pas plus loin que le bout du prochain contrôle.
Cette fois-ci, par hasard, comme on lit le dos du paquet de céréales, j’ai lu la notice du Menopur. Mes yeux sont sortis de mes orbites et j’ai éclaté de rire ! Savez-vous ce qu’on s’injecte dans le bide pour faire évoluer nos follicules ?? Non ? Et bien, je vous retranscris tel quel la notice : « La substance active est la menotropine soit gonadotrophine postmémauposique humaine, elle provient essentiellement de l’hormone gonadotrophine chorionique humaine naturellement présente dans les urines postménopausiques. Menopur étant préparé à partir de l’urine humaine, le risque de transmission d’agent infectieux… blablabla ».

On s’injecte donc de la PISSE DE VIEILLE !

Vous voulez devenir milliardaires ? Prenez un petit pot, faite pisser votre grand-mère dedans, desséchez tout ça, faites en de la poudre et donnez ça à des désespérées en mal d’enfant qui s’injecteraient n’importe quoi pour avoir des gosses…

Sinon, si la pharmacie est fermée et que vous n’avez pas votre dose de pisse, je peux vous prêter ma grand-mère….

La personne qui a inventé la fameuse expression marseillaise (à prononcer avec l’accent) : « Oh mais t’ié fini à la pisse, toi ! » devait sortir d’un parcours pmesque heureux !

Non mais on est sérieuses à s’injecter du pipi ?!?! On est vraiment prêtes à tout !

Voilà, je voulais vous faire partager mon expérience et ravir les Pmettes amatrices de traitements bio…
À part ça, tout roule, pas d’effets secondaires pour l’instant, premier contrôle lundi, à J8.

Je profite également de ce petit article nature pour répondre à mon tour aux Liebster Awards
Je remercie d’abord chaleureusement Kalyz, Joia, fivplus4 et psychota  qui ont pensé à moi malgré mon absence ces derniers temps.

11 choses insolites sur moi

  • J’ai fait 15 ans de judo (alors que je suis minuscule), ça fait toujours sourire les gens parce que j’ai plus le physique d’une « petite souris » que d’un « gros judoka »
  • Je suis fan de « plus belle la vie ». les acteurs jouent mal, les intrigues sont nulles mais je ne raterais un épisode pour rien au monde
  • Je n’ai pas de télévision chez moi et je n’en veux pas (je regarde donc PBLV sur mon ordinateur, bien après leur diffusion)
  • Je suis hémétophobe, c’est à dire que j’ai très peur de vomir.
  • Je dis tout le temps plein de gros mots, je peux être assez choquante. Mes amis m’appellent « gros robert » tant mon vocabulaire est imagé.
  • Je suis hyper niaise. Je sais que ça ne va pas du tout avec la révélation ci-dessus mais c’est vrai. La phrase : « je m’en bats les couilles d’aimer les fleurs » peut me résumer…
  • Je pleure tout le temps. Devant un Disney, un beau coucher de soleil, un concert… ça fait partie de ma niaiserie…
  • Je suis super casanière. Je suis énormément sortie étant plus jeune (j’étais capable d’aller en cours en sortant de boite). Maintenant, j’ai surtout envie de rentrer tôt et de me caler avec un bouquin ou mon ordi.
  • J’ai passé mon permis 9 fois. Du coup, je conduis super bien ! avec toutes les heures que j’ai passé accompagnée du moniteur, je pourrais l’être moi-même !
  • Je suis très très bordélique. Mes papiers peuvent trainer des mois sur une table, cela ne me posera aucun problème…
  • Je suis très fidèle en amitié. Mes amis le sont depuis plus de trente ans pour certains.

Répondre à 11 questions :

  1. Quelle est ton activité préférée ?  Dormir j’adore !
  2. Es-tu plutôt du soir ou du matin ? Je hais le matin ! il m’empêche de faire mon activité préférée…
  3. Quelle est ta recette préférée ? J’aime tout ! je suis très gourmande.
  4. Pourquoi as-tu ouvert ton blog? Par hasard, j’ai écrit quelques trucs et ça m’a plu. J’ai découvert une vraie solidarité et une famille derrière nos écrans.
  5. Quels sont tes projets prioritaires sur ta to do-list ? Un cabinet qui roule sans que je me tue au travail, une maison chaleureuse et accueillante, un mioche !
  6. Quelle est la chose dont tu es le plus fière ? De mon couple. Mon mari est l’homme le plus merveilleux qui soit. Il est fait pour moi et vice versa. Il y a tellement d’occasion de tout foirer en amour… Surtout dans nos parcours difficiles. S’aimer tellement fort est en même temps un défi et une fierté.
  7. Quel est ton plus vilain défaut ? je suis flemmarde. Je bosse comme une dingue alors quand je rentre chez moi, je m’affale…
  8. Quelle est ta couleur préférée ? Le Bleu sous toutes ses formes
  9. Tu pars sur une île, qu’emportes-tu ? une bibliothèque entière
  10. Y a-t-il une activité que tu ne pratiques pas et qui te tente ? le chant. Je chante faux et fort mais j’adore !
  11. Ton vœu le plus cher pour 2016 ? Un mioche… unmiocheunmiocheunmioche !

Je crois que ce n’est plus la peine de nominer qui que ce soit. Je sais que j’arrive après la guerre…

Même si je suis loin ces derniers temps, je pense à vous et je vous lis.

A lundi pour des nouvelles croustillantes de mon utérus !

Bisous