PARKOUR (is a training discipline using movement that developed from military obstacle course training)

Un petit récap’ de mon parcours pour que vous sachiez qui vous parle.

Je vais commencer par le début.

Je suis une enfant très désirée (coucou Freud), 7 ans d’écart avec mon frère, enfant unique jusque-là.
Née, telle une princesse dans une famille aimante, j’ai une enfance merveilleuse, une adolescence sans problème (je n’ai même presque pas de boutons…), de bons résultats scolaires, des études menées avec brio dans une branche qui me passionne et socialement acceptable.
Je rencontre un mec, LE mec. On se marie. On s’adore… la suite logique, veut qu’au bout d’un an de mariage, j’arrête la pilule, un peu avant toutes mes copines déjà en couple. Je me dis que c’est pas grave, ça leur donnera envie de faire des gosses, ça sera trop sympa, on aura toutes des enfants en même temps, j’en convaincs 2 ou 3 au passage…

Voilà voilà…

Toutes les hormones qui étaient sensées m’emmerder la vie pendant l’adolescence déferlent tout d’un coup sur mon visage, je deviens une ado attardée de 28 ans… sauf que j’ai un air très juvénile et que je commence ma vie professionnelle. Les patients me demande où est le docteur. Euh… c’est moi le docteur ! (je suis dans le médical, vous l’aurez compris…)
Evidemment, je ne peux pas entamer de vrai traitement contre l’acné puisque je suis « en désir d’enfant » (laisse-moi rire)… Alors j’attends patiemment, je mets des crèmes et des fonds de teint… C’est pour la bonne cause, je ne vais pas me plaindre !
Les boutons s’en vont mais mon ventre reste plat ! Super plat. Il fait même un creux des fois tellement il est plat…

Ceux de mes copines s’arrondissent, je les trouve belles, je suis super contente pour elles. C’est trop cool, de toutes les façons, je vais bientôt moi aussi leur ressembler et nos gosses joueront ensemble pendant qu’on prendra des apéros au soleil…
D’autres copines ou connaissances commencent à tomber enceinte, c’est la déferlante, j’apprends 2 grossesses par semaine, je commence à être plus ou moins contente selon la personne mais je reste toujours digne et plaque un sourire radieux sur mon visage alors que je commence à me demander sérieusement si le bon D… se fout pas un peu de ma gueule (on y reviendra)

Je consulte. Rien de bien méchant. Un sperme pas génial génial mais pas catastrophique non plus, une varicocèle qui pourraient expliquer cela que le gynéco décide de faire enlever. De mon côté une endométriose que le gynéco décide d’opérer et par la même occasion faire un « drilling » c’est-à-dire des petits trous dans les ovaires pour laisser s’échapper des milliers de follicules. Je ne comprends pas très bien le but de la manœuvre mais j’ai entièrement confiance en lui et je me laisse complètement guider. Il est médecin, je vais pas le challenger sur son terrain quand même ! J’ai confiance, tout va bien.
Nous subissons tous les deux nos opérations respectives, je vous passe les détails, un vrai poème…
Visite post-op, tout va bien. « Vous serez enceinte avant la fin de l’année » me dit le gynéco  « choueeeeeette » (laisse-moi rire… encore)

Rien. Rien. Rien. Rienrienrienrienrien !

Tiens ?! On a des nouveaux voisins, ils font du bruit avec leurs deux mioches. On va les voir pour se présenter ? Allez ! (vous ne voyez pas le rapport, attendez, ça arrive)
Moi : Bonjoooooour, on est vos voisins d’en dessous, voilà c’était pour vous dire que l’immeuble était super mal isolé alors…
La voisine : aaaaah c’est vous, oui enchanté ça vous dit un apéro ?
Moi : Heu oui pourquoi pas…
Je vous passe les conversations d’usage sur le quartier et le beau temps…
Moi : Et toi ? tu fais quoi dans la vie ?
La voisine : Je viens de prendre un poste de chef à Clamart en PMA
Moi : O.o
Bref, de fil en aiguille, je me retrouve dans le meilleur hôpital, pistonné par la chef herself ! Je me dis que j’ai vraiment le cul bordé de nouilles !!!

Bye bye le glamour, Bienvenue en PMA !

1ère consultation :
Dr : Parfait, on va pouvoir commencer les FIV. Par contre, je ne comprends vraiment pas ce drilling… maintenant, votre taux d’AMH est super faible !
Moi : QUOI ?
Dr : Non non mais c’est pas grave hein, ya des tas de patientes qui peuvent tomber enceinte avec des taux aussi bas
Moi : Mais ?! Il était super mon taux avant !
Dr : Oui mais là, il a évolué du coup…
Mais comment j’ai pu les laisser m’ouvrir, me triturer dans tous les sens, me faire des fucking TROUS dans les ovaires et ne pas prendre de deuxième avis ????
Je m’en veux terriblement, j’ai l’impression de m’être laissée mutilée… La culpabilité s’empare de moi, c’est affreux. Elle ne me quittera plus d’ailleurs…

Bref, Réveil à 4h30 pour être à Clamart à 6h, échos, pds, boulot (en retard bien sûr), piqures…
Sourires à ses propres patients alors qu’on a juste envie de dormir et de pleurer… mais l’espoir est là et il fait tout endurer.
Je me dis que je suis une GUERRIERE, une vraie de vraie.
Je me fais des copines dans la salle d’attente. On se soutient, on s’épaule, on patiente ensemble… en fait, ça va, la PMA c’est pas si terrible, on s’habitue à tout…

SAUF aux prises de sang négatives. Ça, je crois qu’on ne s’y habitue jamais…

Mais on recommence encore et encore…

A force, on connait les infirmières et les sages-femmes, on conseille les nouvelles arrivantes sur les horaires et on arrive même à anticiper les taux et les jours de changement de traitements…

Et un jour……

Moi : bonjour, J’appelle pour les résultats de ma prise de sang ?! *voix tremblotante*
La secrétaire du labo : attendez, j’ai du monde, je vous fais patienter.
*regard plein d’espoir de mon mari*
*geste qui mime « j’attends »*
*on arrête de respirer*
La secrétaire du labo : 48
Moi : Hein ?!
La secrétaire du labo : C’est positif
Moi : Je suis enceinte ?
La secrétaire du labo : Oui madame, bon, je vous laisse, j’ai du monde hein ! bip bip bip
*Explosion de joie*

JE SUIS ENCEINTE ! C’est merveilleux !

Je suis sur un nuage. Après vérification de la magnifique montée du taux, je préviens mes parents, mes beaux-parents, mes copines proches… on nage en plein bonheur !!!!
Il nous reste juste à savoir combien d’embryons il y a. Mon mari veut des jumeaux, moi je suis un peu moins chaude mais bon, quoi que ce soit, ce sera génial…

Je prends rdv pour l’écho de contrôle, je rempli tous les documents pour l’accouchement dans l’hôpital en question. Je prends tous mes rdv gynéco. J’ai tout le temps faim ! Tout le temps ! Je mange, je mange même la nuit ! Je dors bien ! Je suis en forme, je suis heureuse.
Ça y est c’est l’écho de contrôle !! Je suis surexcitée !!
Salle d’attente, je ne tiens pas en place
C’est mon tour !
*Silence*
*silence*
Moi : tout va bien docteur ?
Dr : vous avez bien le sac gestationnel mais il est vide
Moi : mais j’ai tout le temps faim ?! Et sommeil ?!!
Dr : oui les hormones sont secrétées par le sac
Je suis enceinte d’un sac plastique quoi !

Mon mari se sent mal, il s’assoit. Je me rends compte de plein fouet que cette grossesse était aussi importante pour lui, même si c’est moi qui ai tout subit.

J’ai honte, je ne pleure même pas.

On rentre à la maison.
On prévient tous les gens qui veulent savoir combien il y a de bébés qu’il n’y en AUCUN.
J’arrête tous les traitements hormonaux et on attend la fausse couche.
Qui ne vient pas.
Du tout.
On va vous donner un traitement. C’est un peu violent mais ça marche.
Première fois. Saignement, enfin !
Deuxième fois. Saignement, encore. Urgences de Clamart un dimanche, le rêve.
Aspiration… ben dis donc, il est bien accroché le sac…

Vacances… teintées d’amertume et de souffrance. On va au bout du monde mais on y amène aussi notre douleur.

Il me reste deux embryons congelés en une paillette (si c’est pas mignon ça !! une paillette !)

Pas de problème, on va faire un TEC et je vais tomber enceinte en 2 minutes ! Cette fois ci ça sera la bonne !!
Hormones. Examens. Hormones. Examens.
On comprend pas pourquoi ma muqueuse est si fine… enfin si, après une aspiration, ça arrive.
Là on ne peut pas vous transférer les embryons, c’est trop fin.
Hormones. Hormones. Hormones. Hormones. Hormones.
Bon c’est toujours aussi fin mais on peut rien faire de plus, on vous transfère quand même.
Quoi ? Ça va pas la tête, j’ai pas subit tout ça pour rien ! Vous me touchez plus !

Je fais une pause mon corps va cicatriser et je vais vous concocter une muqueuse aux petits oignons !!! *et surtout, je vais faire un gosse naturellement vous allez voir !!

Un an et demi plus tard toujours rien et une muqueuse fine comme du papier à cigarette…
Je vais voir un gynéco spécialisé en muqueuse fine (franchement, c’est une spécialité ça ?) qui me dit que je dois faire un Win test.
Un quoi ?
Un test qui montre que malgré une muqueuse fine, j’exprime les gènes de la nidation au bon moment. Ça se fait uniquement à Montpellier c’est à peine plus douloureux qu’un transfert.
Allez, va pour Montpellier. En plus je connais pas.
Hormones. Hormones. Echos. Montpellier. Prélèvement. Ouillllllllllleuh ! Mais ça fait hyper mal !!!!
Dr : Désolé, vous avez l’utérus très rétroversé. C’est pas grave en soi mais on est obligé de tirer dessus pour insérer le cathéter.
Moi : Mais c’est pas comme un transfert ?
Dr : Si mais pour le prélèvement, le cathéter est rigide alors que le cathéter de transfert est souple.
Moi : Et alors ?
Dr : Ben votre utérus il forme quasiment un angle droit, alors on tire.
Moi : Mais c’est horrible !
Dr : Oui désolé, vous ressentez des contractions comme un accouchement.
Donc quand je tombe enceinte c’est d’un sac vide et quand j’accouche, c’est d’un cathéter ! Wokay !!
Dr au tel : Résultat négatif… revenez demain.
Moi : Mais j’ai des patients et en plus ça fait hyper hyper mal et en plus, Montpellier, c’est loin !
Dr : Oui mais on doit être sûr de la fenêtre d’implantation
Moi, après un peu de négo : Ok je reviens demain
Aie ouille
Dr au tel : Résultat négatif, j’ai jamais vu ça madame, je suis désolée.

On recommence au cycle prochain… Je veux pas y aller ! En plus, du coup, je déteste Montpellier !!

J’en suis là, ouverture de ce blog…

Depuis ?

Un wintest pas très concluant (voire pas du tout)…

Un peu perdue, après des tergiversations courtes (heureusement) mon transfert a eu lieu. Je jure que j’étais sereine et même un peu niaise. Mais le résultat était négatif.

Me voilà donc partie pour la FIV 3 !… qui se solde par une GEU. Loooongue. Je crois que maintenant que j’ai fait toutes les complications de la FIV, on peut enfin parler sérieusement et faire le transfert de la WIN !

Publicités

26 réflexions sur “PARKOUR (is a training discipline using movement that developed from military obstacle course training)

  1. Piouh quel parcours ! avec ses chances –incroyable cette histoire de voisin ! et ses put**n de malchance –put** d’opération pour rien. Par contre tu n’y es pour rien, c’est tellement normal de faire confiance au corps médical !
    Et voila donc notre super point commun ! le wintest !! Alors j’ai eu exactement les même prélèvements que toi et le deuxième –comme tu as pu le lire, a révélé une réceptivité 2 jours plus tard mais la biolo m’avait prévenue que si rien n’apparaissait on en ferai un deux jours plus tot. Tout ça pour te souhaiter plein de courage c’est bien relou ces cycles avec pds et compagnie juste pour un examen mais je pense sincèrement que ça vaut la peine !

    Aimé par 1 personne

    • Merci merci merci mon mentor !!! J’ai tellement de chance d’être tombée (par hasard et grâce à toi) dans cette communauté si bienveillante !
      ça fait tellement de bien de mettre des mots sur nos maux (c’est niais comme tournure mais ça marche pas mal) et de se sentir ENFIN comprise. Je n’en reviens pas, je suis une nouvelle femme !!

      J'aime

  2. Quel parcours difficile!! Tu as fait combien de FIV au total? J’espère que le wintest vous donnera une réponse. Tu sais à Montpellier, il y a des gens biens et meme des docteurs sympas ! 😉
    Courage pour la suite.

    J'aime

    • Merci ! J’ai déménagée depuis (ça a d’ailleurs été tout un débat de quitter Clamart mais bon, faut avancer…) Il me reste des embryons congelés là-bas, en espérant que mon « bébé synthétique » (j’aime bien l’expression) soit créé là-bas aussi 😉
      félicitation pour ta ponte, je trouve ça super sympa de lire encore les blogs de filles en détresse et de nous soutenir. J’ai l’impression que je suis rentrée dans une famille ;))

      Aimé par 1 personne

      • Tu auras toujours du monde ici, y’a des filles de partout et le jour et la nuit 🙂

        Pour les « bébés synthétiques » c’est l’expression d’un styliste abruti qui l’a employé de façon péjorative mais on l’emmerde je te souhaite un beau bébé synthétique et basta !

        Aimé par 3 personnes

  3. Bon, tu as un sacré parcours (nous aussi, sans la blague de l’oeuf kinder sans le jouet dedans) et je suis aussi une utérus rétro (en fait, on ne t’a pas dit, c’est une secte…). Alors je compatis vraiment ! On espère que tu trouveras un peu de réconfort sur la blogo, et que la happy end arrivera vite pour vous…

    J'aime

  4. Dis donc, quelle histoire … et puis ce drilling qui plombe l’AMH, sympa …
    Moi aussi utérus rétro, et ma gygy pma m’a conseillé de prévenir avant chaque examen que les gens me fasse pas trop douiller, mais lol !
    Tu as fait les allers-retours Clamart-Montpellier deux jours de suite en cumulant avec ton boulot ??
    Plein de courage, ne lâche rien 🙂

    J'aime

    • Merci pour tes mots d’encouragement ! Pour l’utérus rétro, t’as beau prévenir, quand faut tirer dessus, faut tirer dessus et ça fait un mal de chien (ou de chatte, au choix) !
      Concernant les allers-retours, je les ai fait à partir de Marseille (car j’ai déménagé entre temps) mais j’ai quand même cumulé avec le boulot et c’était vraiment un gros kiff ! en plus, je suis passée pour une grosse flemmarde qui prend ses matinées en milieu de semaine ;))

      Aimé par 1 personne

      • Pour le tutu rétro, je dis ça, parce que moi, « ils trouvaient pas le trou …. » WTF !
        Quand même, ça t’en fait, une trotte !!
        Lol pour le coup de la flemmarde, on passe pour des femmes mystérieuses ^^

        J'aime

  5. Bon conseillé par Charlie alors obligé de faire un tour 🙂 alors bienvenue ! (pfff désolé je sais que c’est naze j’aurais largement préféré ne jamais avoir à te dire ça) je souhaite fort que ce parcours de merde prenne fin, souhaite fort que ce blog soit le support qui te permette de te décharger à ta guise, et enfin t’assure que désormais tu n’ai plus seule ici ! Et copine de Clamart aussi, qui pour moi, a fait des miracles… On te lâche plus ! Et toi aussi ne lâche rien !

    J'aime

  6. Bienvenue sur la blogo. Tu es médecin aussi ? Quelle spé?
    Ton AMH est à combien du coup ? Il parait que les opk la font monter beaucoup, le drilling peut avoir fait du bien quand même ?
    En tous cas, sacré parcours déjà…
    Courage, bon defouloir ici, et bisous

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s